Association

Les Moulins des Ardennes

La décision d'effacement de

leurs seuils met le patrimoine des

moulins à eau en danger :

La FFAM (Fédération Française des Associations de Sauvegarde des Moulins) a obtenu par arrêt du Conseil d'Etat du 14 novembre 2012 l'annulation partielle de la Circulaire du 25 janvier 2010 sur le rétablissement de la continuité écologique.

L'eau est un bien commun, un patrimoine qu'il faut protéger, ... Face à la polution des eaux de rivières, et l'utilisation non raisonnée de l'eau potable, les Etats de l'Europe se réunissent pour qu'ensemble ils réfléchissent aux moyens à mettre en oeuvre pour améliorer la qualité des eaux de surface et souterraines. En 2000, la Directive Cadre Eau est d'application : c'est un ensemble de mesures (ou directives) à suivre par les Etats membres de l'Europe. La France répond en 2006 par la mise au point d'une loi sur l'eau et ensuite en 2010 un circulaire ministérielle du 25 janvier, dite "Restauration de la Continuïté écologique des cours d'eau". Cette circulaire met en avant l'effacement des seuils, pour obtenir une continuïté écologique des cours d'eau : c'est à dire la libre circulation des poissons et des sédiments. L'effacement des seuils, par aileurs financièrement insoutenable, met en péril le troisième patrimoine de France : les moulins à eau en péril. Le bouleversement d'un équilibre hydraulique et écologique des cours d'eau, en place depuis des siècles, aura des conséquences irréversibles. Les services de l'Etat n'ont prévu de les étudier qu'ultérieurement, en quelques semaines, sans véritable concertation, et sans tenir compte du potentiel d'énergie renouvelable que ce patrimoine recèle (équivalant à une tranche de centrale nucléaire). De plus, il n'a jamais été démontré scientifiquement que le retour à l'état sauvage des cours d'eau serait la remède pour une meilleure qualité de l'eau. Tous les cours d'eau sur lesquels sont implantés des moulins ont été artificialisés depuis des siècles et les modifications hydrauliques qu'ils nécessitaient n'ont jamais empêché la "continuité écologique", prétexte actuellement invoqué pour leur suppressions, c'est à dire la libre circulation des poissons et des sédiments.

L'effacement des seuils :

Les Moulins

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now